Les Pérégrinations Capillaires de: Pauline

Oh-Hey !

Pour ce nouvel article en deux parties, nous avons eu envie de vous parler de notre plus grand amour et plus grand ennemi: nos cheveux. Et voici tout de suite la deuxième partie avec les cheveux de Pauline.

A mon grand désespoir, j’ai toujours eu les cheveux fins et plats. L’horreur absolue. le genre de cheveux qui, trop longs, te donnent l’air heureux et épanoui de Meredith Grey.

meredithg10

Je suis au comble de la joie.

 Et du coup, je me suis beaucoup, beaucoup cherchée capillairement parlant, comme vous allez pouvoir le constater de suite!

≫ Phase 1: L’Espoir, toujours l’Espoir

J’ai, stupidement, quand même eu l’espoir fou qu’un jour l’effet lente lente lente dépression associé à cette texture particulière sur cheveux longs disparaîtrai. Erreur! J’avais beau les garder long, il ne donnait JAMAIS un effet sympathique, mais toujours un effet raplapla

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Volume? Connaît pas!

(Pour info, j’avais mis la tête à l’envers juste avant la photo pour les décoller un peu…)

De surcroît, ils étaient vraiment abîmés à force de pas vouloir les couper. Jusqu’à ce que je décide que c’était plus possible.

≫ Phase 2: La Tentation de la Frange

Je les ai alors coupé. Aux épaules. Ce qui était énorme pour moi considérant qu’ils arrivaient à l’époque au milieu de mes fesses (Je vous laisse imaginer la tête de mon coiffeur quand il a vu leur état)! Et j’ai fait LA plus grosses erreur capillaire de ma vie: j’ai voulu une frange. Non seulement ça m’allait pas du tout, raison pour laquelle je me dispenserais de poster des photos, mais en plus, ça a aggravé mon problème de manque de volume, puisque pour faire une frange avec des cheveux fins il faut couper pas mal de mèches devant. Bref, une catastrophe. J’ai donc attendu que cette maudite frange repousse et j’ai vraiment sauté le pas question coupage de cheveux.

≫ Phase 3: Libérée, délivrée!

Eté 2011, je les ai vraiment coupé. Juste sous les oreilles. Et mes cheveux se sont transformés. Sans rire, à force de les recouper régulièrement en carré plus ou moins court, plus ou moins stylisé, ils se sont petit à petit épaissi (bon c’est pas flagrant non plus, mais moi je le vois).

carré (2)

Vous pouvez constater, j’aime me faire couper les cheveux l’été.

Mais ils ont également changé de texture. Mais pas de manière positive. C’est-à-dire qu’avant ils étaient lisses avec quelques légères ondulations et maintenant ils sont… n’importe comment! J’ai des mèches lisses, des mèches ondulés, des mèches proches du frisé, bref un vrai bordel capillaire! Autant vous dire qu’il m’est devenu impossible de les laisser sécher à l’air libre. Enfin bon, au moins maintenant, si je décide de les laisser pousser, comme c’est le cas actuellement, ils ne ressembleront plus à une vieille serpillière détrempée.

≫ Phase 3 bis: Colour my hair

En parallèle de mes nombreux carrés, j’ai aussi changé pas mal de couleur ces dernières années. Alors j’ai pas non plus fait des couleurs de fofolle (même si j’aimerais bien) mais j’ai quand même visité des terrains assez éloignés du spectre capillaire. Je vous laisse juger par vous même.

20141123_150655 (2)        DSC01217 (2)     IMG_3224 (2)       DSC_0078 (2)

Alors, nous avons, dans l’ordre, un châtain cuivré( non il n’y avait pas de vent ce jour là…), du platine, du roux très foncé, presque rouge, et un blond qui est le résultat d’un recouvrement en châtain foncé de mon platine mais qui ne voulait absolument pas tenir (et c’est pas faute d’avoir essayé plus d’une dizaine de fois).

Et actuellement je ressemble à ça (j’ai pas trouvé mieux qu’une photo de webcam, toutes mes excuses).

WIN_20150115_214557 (2)

Et il manque mon bébé septum sur celle ci…

Bref, voilà mon parcours capillaire, un peu chaotique, mais ça aurait pu être pire! Je n’ai pas de changements prévus dans les prochains mois, mais me connaissant, je peux très bien demain décider de me faire raser la moitié de la tête et teindre mes cheveux en bleus… Et même si les cheveux fins c’est pas cool, je me rend compte que j’ai de la chance par rapport à d’autres (non je ne vise pas du tout la Matière, Floppy!) dans le sens où j’ai quand même une assez grande liberté de coupes.

 Capillairement vôtre,

Pauline.

Publicités

4 réflexions sur “Les Pérégrinations Capillaires de: Pauline

  1. chrysopale dit :

    Très intéressant ton aventure capillaire, j’avoue que tu as eu beaucoup de courage de couper tes cheveux aux épaules alors qu’il arrivaient mi-fesses, parce que les miens sont très longs aussi et je ne serai pas capable de faire ca !
    Pourtant je sais qu’ils sont abîmés, je devrai couper minimum un bon 10 centimètres, mais pas possible, je ne peux pas concevoir d’avoir les cheveux plus courts. Mes cheveux c’est mon identité.
    Bref, tu as l’air tout de même d’avoir de très jolis cheveux, et c’est vain d’essayer de les changer. Tout ce que tu peux faire, c’est de les embellir en exploitant leurs qualités. 🙂
    Bisous !

    Shirley

    J'aime

    • Tame My Mirror dit :

      Oh merci, c’est trop gentil! 🙂
      Tu trouves? Moi j’avais l’impression que les cheveux plus clairs me donnaient l’air un peu malade, mais après ça dépend sûrement de l’éclairage haha.

      (Désolée de la réponse tardive…)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s